Différents paysages  des "Rives de Beaugency"

Accueil
Venir sur le site
Descriptif du site
Intérêt écologique
Qui gère le site
Gestion du site
Faune et Flore
Paysages
Flore
Mammifères
Oiseaux
Animations sur le site
Aux alentours
Liens
Crédits texte et photos
Ambiances
Dernières nouvelles!!


Consulter les dernières nouvelles !












Îlots sableux très peu végétalisés (propice à la nidification des Sternes)

Les crues jouent un rôle essentiel pour limiter la végétalisation de ces milieux fragiles (et donc pour maintenir les sites de nidification des sternes)

Le site naturel des Rives de Beaugency est composé d’une mosaïque de milieux très différents offrant des paysages variés. 

Bien que ce site ait une vocation généraliste et grand-public, il convient de faire un minimum de botanique : en phytosociologie, discipline botanique étudiant les relations spatiales et temporelles entre les végétaux, on parle plutôt de
groupements végétaux.

Un
groupement végétal en équilibre avec son milieu (sol, conditions climatiques…) est composé d'une liste de plantes spécifiques que nous aurons toutes les chances de trouver. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on retrouvera dans un autre endroit présentant sensiblement les mêmes conditions de sol et de climat les mêmes plantes.

(je m'excuse auprès des véritables botanistes - dont je ne suis pas - pour cette approximation)



Les saulaies et peupleraies du site présentent un intérêt tout particulier du fait de leur disposition non linéaire et de leur surface relativement importante. Ce type de boisement pré-forestier est en effet précurseur des formation boisées du type " Forêt alluviale ligérienne typique ", c’est à dire l'association "chêne - orme  - frêne". 

Ces saulaies et peupleraies devraient évoluer avec le temps vers des forêts alluviales viables, stables et représentatives. Il est à noter que les groupements pré-forestier du type Fruticée ne préfigurent pas des formations de type forêt alluviale mais plutôt des Chênaies pédonculées-sessiliflores de type hybride.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 
L’étude réalisée de 1996 à 1998 par l’IEA montre une bonne dynamique végétale sur les formations annuelles des grèves (Nanocyperion). On observe en effet l’apparition ou la disparition de certaines espèces due à la variation de la hauteur des eaux du fleuve et de l’érosion qui en découle. Cela démontre un bon fonctionnement des écosystèmes des grèves sur le site.

 Sur les Rives de Beaugency, on distingue les groupements suivants :

- Des bancs de sable de rivière sans végétation
- Une association à petites Cypéracées
- Des grèves alluviales à Chénopodes
- Des roselières alluviales
- Une jeune ormaie rudérale
- Des saulaies et saulaies-peupleraies
- Des prairies mésophiles
- Des mares
- Un groupement pionnier de friches
- Un groupement de colonisation forestière (que l'on appelle la fruticée)
- Une Chênaie-Frênaie résiduelle

Cliquez pour agrandir
Grève exondées

Les prairies à graminées illustrent bien l'évolution des milieux : les graminées profitent du limon du fleuve pour émerger directement sur du sable apporté par la Loire il y a 10, 20 ou 100 ans. L'humus provenant de la décomposition des végétaux eux-même et l'eau de la nappe alluviale située 1 à 2m  sous le sable sont les deux seuls éléments qui permettent le développement des plantes.

Ainsi, l'évolution naturelle de fermeture de ces prairies (par des épineux) est lente. De plus, elle peut être interrompue par une crue qui déposera à nouveau du sable en quantité.
La présence de nombreux lapins sur le site joue également un rôle favorable au maintien de milieux ouverts.

Cliquez pour agrandir
Prairie à chiendent

 

Cliquez pour agrandir
Prairie pâturée

Les milieux ouverts sont très intéressants par leur diversité  floristique. Nous ne trouverons pas du tout les mêmes plantes sur un milieu pâturé, ou sur une praire sèche à sédums et orpins.

Ces prairie, bien qu'à proximité immédiate de l'eau, poussent sur des couches de sable très drainante et peuvent présenter l'été des conditions de sécheresse intenses favorisant une flore particulière.

Cliquez pour agrandir
Prairie sèche

Cliquez pour agrandir
Mare

L'eau est bien-sur omniprésente sur le site. Outre la présence des eaux-vives de la Loire, les mares , et les boires  (plus ou moins connectées au fleuve selon le niveau de l'eau) offrent des lieux d'une très grande bio-diversité (insectes, mollusques, flore).

Elles jouent un rôle certains dans la reproduction des poissons.

Cliquez pour agrandir
Frayère, boire partiellement connectée



Retour haut de page

 

 

 Contactez-nous Cliquez sur les images pour les voir plus grandes